Archives de Catégorie: Essais

Ça m’agace !

Ca m'agacePensées de Jean-Louis Fournier (2012)

En résumé : Jean-Louis Fournier, par petits chapitres, nous offre un catalogue des choses qui lui triturent les nerfs, qui le mettent en rogne, qui lui donnent envie de mettre des baffes… bref, qui l’agacent !

Mon avis : Quand on offre un livre, il y a souvent deux raisons pour lesquelles on le fait. 1) On veut faire partager un livre qu’on a soi-même apprécié, et on veut le faire découvrir à quelqu’un d’autre. 2) Le livre en soi (titre, couverture, sujet) nous fait penser à la personne. Apparemment, c’est la raison n°2 qui a poussé la tante de ma douce à m’offrir ce petit pamphlet à Noël, l’expression du titre revenant, d’après elle, avec une récurrence certaine dans ma bouche. Soit, comment passer pour le râleur de service entre l’apéritif et la dinde aux marrons. Mais c’était oublier que ladite tante a l’œil (et l’oreille) plutôt juste. C’est donc avec un certain enthousiasme de rabat-joie que je m’attaquai à ce petit volume, certain d’y trouver une âme-sœur dans l’art d’égratigner les bienséances.

Si je me suis tout de suite retrouvé dans les sujets abordés, j’ai vite compris que ce petit livre n’avait quand même rien de subversif. Finalement, qui n’est pas un chouïa énervé par les moustiques, les musiciens de métro ou la déclaration d’impôt ? Mais au lieu de jouer uniquement la carte attendue de l’humour ironique (et pourtant, j’ai ri plus d’une fois!), l’auteur distille ça et là des notes poétiques et une imagination absurde. Et derrière ce portrait de râleur qui se dessine sous nos yeux, on découvre un homme qui voudrait simplement être heureux (comme William Sheller!).

Je ne résiste pas à partager un chapitre qui m’a particulièrement plu :

Pourquoi, à la télévision, les images du bonheur, ce sont des gens qui ont gagné, ou qui vont gagner, beaucoup d’argent? Un footballeur qui vient de marquer un but, une miss France qui vient d’être élue, ou des gens qui viennent de gagner à un jeu télévisé? Ils poussent des cris, ils hurlent de joie, ils trépignent, ils dansent, ils pleurent, ils s’embrassent, ils se roulent par terre, ils étreignent l’animateur. N’y aurait-il pas sur Terre d’autres raisons d’être heureux? D’autres images du bonheur? Pourquoi vous ne montrez pas des gens heureux à cause de rien? Heureux simplement d’être là et de vivre? Heureux chaque matin parce que le jour se lève. Heureux parce que c’est le printemps, qu’il y a des bourgeons dans les arbres. Heureux parce que c’est l’été, qu’il fait chaud, que l’eau de la source est fraîche. Heureux parce que c’est l’automne, que les forêts ont la couleur du feu. Heureux parce que c’est l’hiver, qu’il fait froid dehors et chaud à l’intérieur. Heureux parce qu’ils lisent un beau livre, heureux parce qu’ils adorent le bruit du vent, heureux parce qu’ils parlent et qu’ils écoutent les autres. Heureux parce qu’ils entendent de la musique, heureux parce qu’ils ont fait un beau dessin ou réussi un bon plat, heureux parce que leur parquet brille et leur voiture aussi, heureux parce que leur enfant a eu une bonne note à sa rédaction. Heureux parce qu’ils ont écrit une belle phrase. Heureux parce que la douleur s’éloigne. On dit « bêtement heureux ». C’est pas si bête d’être heureux.

Poster un commentaire

Classé dans Essais, France